Suunto Ambit 2S : Acte I

Suunto Ambit 2S : Acte I

web_Suunto-Ambit2-S-web-banner-850-x-315_pngTrack & News, et quelques autres heureux ont reçu il y a quelques jours la nouvelle mouture de la Suunto Ambit, nom de code: Ambit 2. Nouveauté du côté de cette gamme, Suunto propose deux modèles, l’Ambit 2S et l’Ambit 2.

Pour ma part je teste actuellement la version 2S, c’est une version allégée de l’Ambit 2, aussi bien du point de vue des dimensions que des capacités. Cette montre est destinée à l’entraînement multi-sport et intègre de nouvelles fonctionnalités spécifiques à cet usage:

  • La comptabilisation de la distance en piscine intérieure et extérieure avec reconnaissance des styles de nage (les quatre officielles ;-))
  • La gestion du multi-sport qui permet de changer d’activité en cours d’exercice.
  • La prise en charge d’un capteur de puissance pour le cyclisme.
  • La définition d’intervalles d’entraînement avec des valeurs associées de fréquence cardiaque (haute et basse)

La version 2 (sans le S), est destinée aux activités de montagne, avec l’ajout d’un baromètre qui permet d’obtenir une précision sur la mesure de l’altitude et une tendance météorologique. Une montre taillée également pour l’endurance avec une autonomie doublée par rapport au modèle 2S. Elle intègre évidemment toutes les nouveautés de la 2S, plus la fonctionnalité “fusedAlti”, le pendant altimétrique du “fusedSpeed” présent sur l’Ambit depuis sa première version. Le “fused” consiste à définir plus précisément une valeur en combinant mesure GPS et mesure issue d’une autre source, l’accéléromètre intégré à la montre pour le “fusedSpeed” et le baromètre pour le “fusedAlti”.

Pour accompagner la sortie de ces deux nouveaux modèles, Suunto a repensé et modifié  l’interface Movescount, l’application internet qui permet de gérer, analyser et partager ses “Moves” (ou exercices pour les non-familiers), de personnaliser les paramètres de sa montre ou encore de planifier des itinéraires.

Dans ce premier article, je vais faire une présentation générale de l’Ambit 2S, de la prise en main à l’enregistrement d’une activité et visualisation des données de l’exercice sur Movescount. Un enchaînement d’actions des plus simples, qui permet de se forger une première idée du potentiel et de l’ergonomie de la montre.

Viendra ensuite une utilisation plus avancée, avec la personnalisation des paramètres liés aux activités pré-définies, la planification de parcours, le transfert de parcours et la navigation sur le terrain, et pour finir l’utilisation des nouvelles fonctionnalités, multi-sport, natation, définition d’intervalles d’entraînement…

Découverte du produit

L'Ambit 2S, version HRM.
L’Ambit 2S, version HRM.

La packaging est solide et soigné, identique de l’Ambit 1. La montre est livrée avec un câble de liaison montre-USB et, pour la version HRM, avec ceinture et émetteur de fréquence cardiaque compatible ANT+.

Habitué de l’Ambit première du nom, je suis surpris par le poids et l’épaisseur de l’Ambit 2S, beaucoup plus fine et légère. La raison est simple, la batterie utilisée est plus petite, l’autonomie est limitée à 8h d’enregistrement contre 16h pour le modèle Ambit 2, cette dernière conservant les mêmes dimensions que la version 1.

La première impression se confirme montre au poignet, ce modèle est agréable à porter et se fait rapidement oublier. Le bracelet est confortable et est fait pour s’adapter à tous les poignets, deux colliers de maintien gardent le bracelet proche du poignet.

Quelques indications données par Suunto

  • Dimensions: 50*50*15.5 mm
  • Poids: 72g
  • Autonomie:
    • 8h avec GPS activé et enregistrement de la position toutes les secondes.
    • 25h avec intervalle de 60s
    • 15 jours avec les fonctions ABC (Altimètre, Baromètre, Compas)
  • Technologie GPS: SIRF Star IV

Premiers réglages

Suunto a une position claire, les réglages de l’Ambit doivent se faire sur Movescount, donc sur un ordinateur ou appareil équivalent disposant d’un port USB, d’un navigateur internet et d’une connexion internet. Cela paraît un peu lourd, certes, mais le bon côté des choses c’est qu’en “forçant” la connexion montre-internet, Suunto peut proposer des mises à jour complètes du logiciel de la montre, nous faisant alors bénéficier de nouvelles fonctionnalités, comme ce fut le cas en novembre 2012 avec, par exemple l’ajout de la navigation le long d’un parcours sur l’Ambit 1.

Une question bien légitime se pose alors, possesseur de l’Ambit 1, est-ce que je vais disposer de nouvelles mises à jour pour ma montre avec l’arrivée de l’Ambit 2? La réponse est oui, Suunto va continuer à faire évoluer l’Ambit 1, mais dans les limites de ces capacités mémoires, bien plus limitées que celles de l’Ambit 2. Inutile donc d’imaginer que l’Ambit 1 pourra se transformer en Ambit 2 par une simple mise à jour logicielle.

Tout ça pour dire que je vais tout de même commencer sans Movescount et voir ce qu’il est possible de faire sans. La langue par défaut est l’anglais, vous l’avez compris elle n’est modifiable qu’avec Movescount, on va faire avec.

La montre dispose de 5 boutons, chacun cumulant des fonctionnalités accessibles par pression courte ou longue. L’écran des ‘Options’ permet de changer les paramètres généraux suivant:

  • Date
  • Heure
  • Tonalités
  • Formats des coordonnées géographiques

Ainsi que les paramètre personnels suivants:

  • Poids
  • FC Max

Pour le reste, notamment les fréquences d’enregistrement des différentes données, GPS, Cardio et les informations affichées lors d’un exercice, il faut se contenter des valeurs par défaut. Qu’on se rassure, elles sont judicieusement définies.

Premiers enregistrements d’exercices

Par défaut, les activités suivantes sont prédéfinies dans l’Ambit 2/S:

  • Course, sans différentiation Trail ou Route
  • Natation Indoor ou en Extérieur
  • Cyclisme
  • Triathlon
  • Entraînement en salle

Prédéfinies, cela signifie que lors de l’exercice, les données affichées sont adaptées à l’activité choisie. Un exemple, l’altitude pour la natation en piscine n’a pas vraiment d’intérêt, de même que l’affichage de la puissance instantanée pour les activités autres que le cyclisme.

Première activité, ce sera le cyclisme. La montre peut être couplée avec une multitude de capteurs (POD) compatibles ANT+ et destinés à cette activité: capteur de fréquence de pédalage (Cadence POD), compte-tour de roue (Bike POD), capteur de puissance (Power POD). Les deux premiers sont des accessoires vendus par Suunto, 50€ pièce. Pour le capteur de puissance, Suunto a annoncé l’arrivée prochaine de cet accessoire, pour l’heure il faut se contenter des instruments compatibles et débourser entre 1000 et 1500€.

Le potentiel de la montre, en termes de données enregistrées, est important. L’Ambit 2S est annoncée avec une autonomie de 8h pour un enregistrement des données GPS toutes les secondes. De quoi réaliser des sorties plus que correctes, quand est-il de l’autonomie lorsque tous ces capteurs sont connectés, Suunto annonce aucune atténuation significative, le plus gros énergivore étant le capteur GPS.

Pour les premiers tests, je ne porterais pas de ceinture cardio, il s’agit pour moi de prendre connaissance du produit est de me pencher sur sa partie GPS, avec notamment des mesures de distance, de vitesse instantanée, de précision et de qualité de réception satellite, et essayer d’atteindre les limites d’utilisation. Je vais utiliser conjointement l’Ambit 1 et l’Ambit 2S, histoire de pouvoir comparer ce qui est comparable.

Profil de la sortie: Vallonnée.
Météo: Eclaircies, nuages et quelques gouttes.
Activité sélectionnée sur les montres: Cyclisme.
Planification Openrunner (62.20km, 995m de D+). Altitudes GPS.
Réalisation Ambit 2S (62.23km, 999m D+). Altimètre GPS.
Réalisation Ambit 1 (62.00km, 1064m D+). Altimètre barométrique.
Durée: 3h10, j’ai bien profité du paysage ;-)

NB: L’altitude GPS est une donnée qui est affichée sur l’Ambit 2S. Le cumul du dénivelé n’est pas accessible par défaut sur la montre, mais une App* permet de le visualiser. Je reviendrais sur ce point dans un second article.

Premier constat, pas de surprise avec les résultats, ils sont cohérents. L’altimètre barométrique donne un cumulé positif légèrement plus élevé et plus précis. Néanmoins la précision de la mesure de l’Ambit 2S est bonne avec une différence de seulement 6% entre les deux types de mesure. Les vitesses instantanées des différents appareils de mesure (Ambit 1, Ambit 2S et compteur) étaient en accord, pas exactement équivalentes, l’écart constaté est inférieur à 1%, mais suffisamment proches et surtout stables pour être considérées comme fiables.

Ambit 2S - Superposition du tracé planifié (noir) et du tracé enregistré (jaune)
Ambit 2S – Superposition du tracé planifié (noir) et du tracé enregistré (jaune)

Deuxième test, activité Rando rapide – Trail. Même si l’Ambit 2S n’est pas typée montagne, de part l’absence de données barométriques, Suunto la positionne également sur les activités de type Trail. Pour avoir une idée de la qualité de la réception GPS, je choisis un parcours avec un passage en terrain faiblement couvert (arbre de petites tailles).

Profil de la sortie: Vallonnée.

Météo: Eclaircies.

Activité sélectionnée sur les montres: Course pour l’Ambit 2S, Trail Running pour l’Ambit

Planification Openrunner (18.48km, 675m de D+, 844m de D-). Altitudes GPS.

Réalisation Ambit 2S (18.50km, 729m D+, 904m D-). Altimètre GPS

Réalisation Ambit 1 (18.50km, 756m D+, 926m de D-). Altimètre barométrique.

Durée: 3h45

NB: Aucune information sur l’altitude en cours d’exercice, pas de vitesse ascensionnelle, de cumul de dénivelé, etc.

Résultats: RAS, les informations sont cohérentes entre-elles. A plusieurs reprises j’ai utilisé la fonctionnalité de positionnement GPS pour afficher ma position en coordonnées UTM et la vérifier sur une carte Top25 de l’IGN, aucune imprécision constatée.

Superposition
Ambit 2S – Superposition du tracé planifié (noir) et du tracé enregistré (jaune)

Troisième test, je pousse un peu plus loin avec un parcours toujours typé Trail, un aller-retour constitué d’une ascension de 750m de D+ dont une bonne partie se situe en zone boisée (sapins) et très pentue.

Météo: Ciel relativement dégagé.

Activité sélectionnée sur les montres: Course pour l’Ambit 2S, Trail Running pour l’Ambit

Altitude de départ 1090m (info IGN)

Altitude d’arrivée 1843m (info IGN)

Réalisation Ambit 2S (5.25km, 756m D+, 380m D-). Altimètre GPS

Réalisation Ambit 1 (5.50km, 750m D+, 750m de D-). Altimètre barométrique.

Durée: 2h15

Je constate un écart de distance, c’est pas énorme mais significatif. Le positionnement devient moins précis ça se constate sur la différence entre les traces de montée et descente, mais le plus important est le décrochage de l’altitude GPS dans la descente. La montée a été faite en marchant, la descente en courant, l’altitude affichée s’est maintenue à environ 1470m sur le dernier 1.5 km, d’où le manque de 380m de D-.

Ambit 2S - Superposition de la trace enregistrée avec l'Ambit 2S (noir) et l'Ambit 1 non filtrée (rouge)
Ambit 2S – Superposition du tracé enregistré avec l’Ambit 2S (noir) et l’Ambit 1 non filtré (rouge)

Les tracés sont significatifs d’une qualité de réception satellite plus faible, néanmoins les deux montres disposent de la fonctionnalité “fusedSpeed” et les distances obtenues sont correctes. J’avais déjà réalisé ce parcours avec une montre ne disposant ni de la technologie GPS SIRF Star IV, ni de”fuseSpeed”, la distance affichée était alors de 9.6km et la trace extrêmement brouillée.

Test de dispersion de la position GPS

Comme je l’ai indiqué précédemment, j’ai pu apprécier la qualité de la mesure de la position GPS en réalisant des points de contrôle et en vérifiant ma position sur une carte IGN Top25 (avec coordonnées UTM). Précision difficilement quantifiable, d’après les observations faites je l’estimerais à l’ordre de quelques mètres. Bien suffisante pour se repérer. La visualisation des traces enregistrées lors des différents exercices réalisés donnent également une bonne indication de la précision de la mesure GPS.

D’après les spécifications techniques, la résolution du GPS est de 1 mètre, ce qui veut dire que le GPS peut afficher des variations de position d’un minimum de 1m.

Qu’en est-il de ces variations de position ou dispersion lorsque la montre ne bouge pas. C’est ce que j’ai cherché à connaître en enregistrant une mesure toutes les minutes pendant 10’.

J’ai utilisé la grille UTM pour avoir une mesure exploitable directement en m.

La position de la montre, estimée avec une carte IGN Top25 : 32 N 278635 5087712

La position moyenne mesurée: 32 N 278632 5087713 avec un écart type de 0.5m pour la la position Est (278632) et de 0.8m pour la position Nord (5087713).

Le résultat est net, la position affichée est stable. Quand à l’écart entre la position moyenne mesurée et celle estimée n’est que de quelques mètres, ce qui est conforme à la précision déjà observée.

A titre de comparaison, la même mesure réalisée avec l’Ambit 1 donne une précision du même ordre, quelques mètres, avec une position GPS moyenne mesurée de 32 N 278638 508715. Par contre les écarts types ne sont pas équivalents, 2.0m pour la position Est et 1.5m pour la position Nord. Ce qui était déjà, j’en conviens, très satisfaisant.

Pour information, ces mesures ont été réalisées sous un ciel légèrement voilé, en bordure de balcon avec une bonne réception satellite pour les deux montres. La même mesure, au même endroit réalisée sous un ciel très couvert, m’indique deux choses, la précision de l’Ambit 2S diminue sensiblement tout en restant acceptable, et l’Ambit 1 ne parvient pas à fournir une position fiable, le message « faible précision » est affiché sur la montre.

Transfert des exercices sur Movescount, via Moveslink*

Les exercices sont stockés sur la montre GPS et le résumé assez succinct peut être consulté à tout moment. La capacité de stockage est de 15h d’activités cumulées avec un intervalle d’enregistrement des données et de la position GPS d’une seconde. Pour un stockage permanent il faut transférer son activité sur Movescount, compagnon indissociable de l’Ambit.

Movescount est une application internet qui communique directement avec l’Ambit grâce à Moveslink. La synchronisation entre les données stockées dans la montre et  les paramètres stockés dans l’application se fait automatiquement. L’opération prend quelques minutes et lorsque c’est terminé l’application www.movescount.com est automatiquement ouverte.

La fameuse page de configuration, qui permet de définir, outre les paramètres généraux, toutes les informations qui s’affichent lors de l’enregistrement d’une activité. Je détaillerais tout cela dans le prochain article consacré à l’Ambit 2S.

Movescount - Page de configuration
Movescount – Page de configuration

Pour l’instant, un aperçu du dernier « Mov » réalisé, il s’agit en l’occurrence de la sortie cyclisme de 62km. On retrouve les informations générales, distance, vitesse moyenne, vitesse max, altitudes min et max, dénivelé cumulé positif et négatif. D’autres données peuvent être ajoutées, la météo du jour par exemple.

Movescount - Visualisation et analyse d'un Move
Movescount – Visualisation et analyse d’un Move

Le parcours réalisé est affiché sur le fond de carte GoogleMaps (seul choix possible). Une colorisation permet de classer les différents segments du parcours en fonction de la vitesse ou de l ‘altitude.

Movescount - Colorisation du parcours en fonction de la vitesse (haut) et de l'altitude (bas)
Movescount – Colorisation du parcours en fonction de la vitesse (haut) et de l’altitude (bas)

Enfin, le « Move » peut être exporté dans différents formats (KML, GPX, XLSX) et partager avec la communauté Movescount.

Bilan

Des premiers essais très concluants, l’Ambit 2S est performante, solide et évolutive. L’autonomie annoncée à 8h pour un enregistrement des données GPS toutes les secondes est conforme à ce que j’ai pu observer, avec une consommation de l’ordre de 12 à 13% par heure d’exercice, et ce quelque soit la couverture GPS (terrain découvert ou boisé, ciel dégagé ou nuageux). Comme cela est annoncé, la présence des capteurs (POD) ne semble pas avoir une incidence sur l’autonomie, je l’ai constaté avec le seul POD en ma possession, la ceinture cardio.

Je continue à découvrir les fonctionnalités de cette montre, en piscine avec ces capacités de comptage des longueurs et d’analyse de la nage, à tester l’utilisation des intervalles d’entraînement, à personnaliser les données avec les Apps, à utiliser les fonctions de navigation pour suivre un parcours pré-défini ou joindre des points de passage… Et comme prévu je vous ferais part de mes observations sur tous ces points.

Eric

(*) Glossaire

Moveslink: Logiciel connecteur montre Suunto – ordinateur. La compatibilité est assurée pour les Mac et PC.

App: Suunto App, ce sont des applications développées par les utilisateurs pour les utilisateurs et qui apportent de nouvelles fonctionnalités, exemple le taux d’Oxygène dans l’air en fonction de l’altitude, le cumul de dénivelé, etc.

Prix public

  • Ambit 2S 350€,
  • Ambit 2S HRM 400€.

Site constructeur

www.suunto.com/fr-FR/

1 COMMENTAIRE

Laisser une réponse